skip to Main Content

L’assurance-vie : une solution financière aux multiples aspects, pas toujours bien connus

Ah… la célèbre « assurance-vie », qu’on ne présente plus, tant les Français en sont friands. Solution financière au succès indéniable et durable (1.700 milliards d’euros de total d’encours en assurance-vie recensé à fin 2018), chez FG Stratégies, on s’aperçoit néanmoins depuis plusieurs années, que l’assurance-vie mérite toujours autant d’attention. Pourquoi me direz-vous.

Entre préjugés, aprioris, méconnaissance, raccourcis commerciaux, standardisation marketing, mythes etc… l’assurance-vie regorge de fausses croyances. Distribuée au travers d’une offre pléthorique, diverse et éparse, pas toujours facile à identifier, il n’est donc pas toujours évident pour le quidam de s’y retrouver, et les raccourcis ou erreurs peuvent alors vite trouver leur place.

Produit aux multiples facettes, pouvant répondre à de très larges objectifs, cette solution financière ne peut être trop vulgarisée, sous peine d’en perdre la substantifique moelle. 

Nous vous proposons donc ce jour de revenir sur quelques aspects de ce produit financier devenu au fil du temps… « légendaire » (oui, n’ayons pas peur des mots !).

Assurance-vie, assurance-décès, contrat de capitalisation, épargne retraite… les solutions financières intéressantes sont nombreuses et nécessitent, dans tous les cas, de s’y attarder en détails pour bien les adapter, les comprendre et les utiliser. N’hésitez pas à nous contacter chez FG Stratégies.

Un exemple de définition

Si nous devions tenter de définir l’assurance-vie, nous pourrions le faire de mille et une façons. Nous pourrions la définir par ses cibles, son utilité première et/ou secondaire, par un résumé des avantages qu’elle procure, par sa plus pure définition juridique, par son mécanisme intrinsèque ou assurantiel…

Nous dirons ici de manière très synthétique et incomplète, qu’il s’agit d’une forme d’assurance, matérialisée par un contrat spécifique, où l’on retrouvera plusieurs intervenants pour sa conclusion : un assureur (une société d’assurance sur la vie, régit par le code des assurances), le souscripteur ou l’adhérent (on peut ou non l’assimiler à l’assuré), et un ou plusieurs bénéficiaires du contrat (personne physique ou morale). Structuré par des conditions générales, particulières, ou encore une notice, ce contrat, imagé comme un « véhicule d’investissement », peut, à tout moment de la vie d’une personne, présenter un intérêt, car répondant à un ou plusieurs besoins/objectifs précis.

Si l’assurance-vie est utilisée pour mettre de l’argent de côté, l’intérêt et son usage vont en fait bien au-delà.

Répondre à des objectifs de long-terme

L’assurance vie peut venir répondre, parmi la multitude d’objectifs visés, à un objectif d’aide à la constitution d’une épargne, à plus ou moins long terme, et de manière plus recherchée ou optimisée. Tout dépendra ensuite de l’usage consacrée à votre épargne.

Les « primes » (terme utilisé pour désigner vos montants versés/investis) versées sur un contrat, peuvent être investies sur une multitude potentielle d’éléments (on parle de contrat « multisupports », cad. des « poches » plus ou moins dynamiques ou sécurisées « recevant » votre épargne), au fil des mois et années, avec une souplesse et une personnalisation particulièrement importante, surtout sur des contrats de qualité (« haut de gamme »).

En fonction de cette composition (un peu comme la composition des tiroirs d’une commode), cette solution de placement vous donnera donc accès, notamment, à une diversification de votre épargne/de votre capital, plus ou moins étendue, en fonction des objectifs (résultats) de rémunération ou des projets poursuivis.

En fonction de vos capacités, de votre profil investisseur (votre sensibilité aux gains et pertes), et de la qualité du contrat, de manière progressive, ponctuelle, régulière ou non, l’assurance-vie est donc par essence, un placement idéal pour se constituer un capital, pour préparer tous types de projets à terme (achat immobilier, revenus complémentaires, protection retraite…), en l’adaptant au mieux à votre cadre de vie, et à votre fonctionnement.

Une solution à fiscalité « privilégiée »

Comme son nom l’indique, l’assurance-vie présente un fonctionnement, en cas de vie. Mais elle présente aussi un fonctionnement en cas de décès, puisque l’assurance-vie repose sur une notion « d’aléa », caractérisé par l’incertitude de la durée de vie humaine de l’assuré. L’assurance-vie présente donc aussi des spécificités relatives aux assurances dites « décès ».

Dans ce cadre, l’assurance-vie présente alors une fiscalité particulière, en cas de vie (cad. pendant la phase d’épargne ou de vie de l’adhérent), et en cas de décès (cad. en cas de décès du souscripteur épargnant). Des avantages nombreux et multiples qu’il conviendra de bien considérer, pour en tirer pleinement partie, en fonction de sa situation fiscale, patrimoniale ou encore maritale.

Qu’il s’agisse de la fiscalité relative aux intérêts ou aux plus-values mobilières, de la fiscalité en cas de décès, pour préparer ou optimiser sa transmission (« léguer » à ses enfants, ou petits-enfants par exemple), l’assurance-vie viendra réduire votre « facture » fiscale, au fil de l’eau de votre détention et utilisation.

Une solution complémentaire à l’immobilier et aux solutions bancaires

Toute personne détenant un patrimoine immobilier, une famille (ou les deux…), des sommes modestes ou plus importantes, peut alors clairement retirer un ou plusieurs avantages de cette solution financière :

  • Pour optimiser la rentabilité de son épargne, face à l’épargne bancaire réglementée ;
  • Pour investir sur des sujets de conviction, pour les plus engagés ;
  • Pour obtenir de l’immobilier sans les soucis de gestion ;
  • Pour préparer un coussin de sécurité, pour encadrer le risque financier et de trésorerie, de votre investissement locatif…

ce véritable « couteau suisse » de l’épargne vous sera d’une aide précieuse dans certains cas de vie significatifs ; et d’un confort important le reste du temps.

Conclusion

S’il est possible de résumer les grandes lignes ou intérêts de l’assurance-vie, nous pourrions, vous vous en doutez, développer chaque point de cet article, pour rentrer dans les détails du fonctionnement, de certains avantages, ou encore des multiples possibilités de personnalisation, en fonction de votre situation, projets ou objectifs.

Ce n’était là qu’un bref aperçu, censé vous sensibiliser sur les points ou avantages clefs, et sur la nécessité de garder à l’esprit que l’assurance-vie peut être plus complexe et subtile, qu’il n’y parait.

Pour y souscrire (des plus petits, aux montants les plus importants), être bien accompagné(e), pour bien comprendre les détails des divers mécanismes de ce placement, nous vous accompagnons intégralement chez FG Stratégies, de manière pédagogique et personnalisée.

Back To Top